Soirée Enjoy ! au Centre Pompidou autour de Jeff Koons

Ce fameux samedi 28 Février, ce ne sont pas moins de 900 personnes qui sont venues participer à notre événement culturel, la soirée Enjoy ! Le concept était simple : on s’amuse, mais on ne met pas notre cerveau, ni notre curiosité et encore moins notre créativité en mode Off. Axée sur l’exposition de Jeff Koons que propose actuellement le Centre, notre soirée offrait aux visiteurs un très grand nombre d’activités, toujours reliées à Koons. Si au début, de 18h à 20h, les détenteurs de la pastille jaune offerte à l’entrée du Centre étaient amenés à écouter plus ou moins passivement ce que les membres d’Art Session, transformés en point-paroles, avaient à dire, ils furent par la suite sollicités dans un esprit participatif.

1

En effet, la suite des réjouissances se composait d’un atelier création au sein duquel les visiteurs étaient amenés, par équipes, à créer des tenues en lien avec les différentes œuvres de Koons qu’ils avaient pu voir plus tôt ; ils étaient bien-sûr assistés de professionnelles, stylistes et maquilleuses.

2

Enfin, nos participants ont eu l’occasion de défiler dans le hall du Centre, puis un vote a permis à certains d’obtenir des lots. La fin de la soirée était consacrée à un dancefloor endiablé grâce aux rythmes funk que nous a délivré Romain Play, le père fondateur du Camion Bazar entre autres ; le bar tenu par Mojita&Bob nous a, en outre, permis à toutes et à tous de ne pas garder le gosier sec.

54

Si le programme nous semblait en amont parfaitement équilibré pour donner du plaisir à tous les participants, nous avions néanmoins quelques doutes : combien de personnes allaient venir ? Est-ce que les mouvements des visiteurs allaient être fluides au sein des espaces ? Serions-nous capables de gérer tous ces visiteurs ? Et puis même : est-ce que nous allions avoir assez de participants ? Toutes ces questions ont pris en ampleur au fur et à mesure que le lancement de l’événement approchait. Mais une fois que les pastilles ont commencé à être distribuées et que les gens ont commencé à affluer au sein de l’exposition, tous les doutes se sont envolés.

3

Pour ceux qui ont pu participer à la médiation sous forme de point-parole, ce fut une expérience très enrichissante. L’idée de devoir expliquer plus en profondeur le travail de l’artiste à une foule curieuse, d’être seul au milieu d’un groupe de gens a l’affût de nos moindres mots était très angoissante à priori. Mais une fois que nous nous sommes lancés dans nos explications, que nous avons rodé notre discours et vu l’effet que celui-ci provoquait sur les visiteurs, nous fûmes tous énormément gratifiés de nos performances.

6

Il nous est apparu clairement impossible de réussir une anticipation parfaite d’un événement de cette ampleur. En effet certaines décisions qui auraient pu être prises en amont ont du se faire sur le tas : où doivent se mettre les défilants une fois que tout le groupe a défilé et qu’il est l’heure du passage un par un ? Qui annonce les vainqueurs et qui donne les prix ? Où se changent les défilants une fois le show terminé ? Nous avons parfaitement réussi la part d’improvisation inhérente à ce type d’événement, et ce fut aussi très gratifiant ; il est vrai que c’était, pour beaucoup d’entre nous, la première fois que notre capacité organisationnelle était réellement mise à l’épreuve.

7

Finalement, ce qui nous a tous rendu le plus heureux et fiers de notre travail furent les sourires et les éclats de rire qui fusaient tout au long de la soirée. Il ne suffit pas d’une bonne organisation pour réussir une soirée comme celle-ci, le critère majeur est le plaisir des participants. De ce point de vue là, entre compliments, rires et pas de danse, nous avons été gracieusement récompensés. Ce que nous avons maintenant tous en tête, autant Art Session que les participants de la soirée Enjoy !, est « À quand la prochaine ? » .

Publié dans Accueil, Autres, Nos actions | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Ne manquez pas l’exposition Robert Delaunay au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou jusqu’au 12 janvier 2015 !

Angela Lampe devant Rythme n°1, 1938/1970. En 1938, Robert Delaunay réalise cette peinture, pour le Salon des Tuileries. Elle a été réalisée en tapisserie à la demande de Sonia Delaunay.

Angela Lampe devant
Rythme n°1, 1938/1970. En 1938, Robert Delaunay réalise cette peinture, pour le Salon des Tuileries. Elle a été réalisée en tapisserie à la demande de Sonia Delaunay.

Alain et Adèle, bénévoles à Art Session ont rencontré pour vous Angela Lampe , conservatrice au Musée national d’art moderne et commissaire de l’exposition Robert Delaunay. Cet entretien révèle les principales étapes de la réalisation de cette magnifique exposition, à ne pas manquer !Attention ouverte jusqu’au 12 janvier

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Avez-vous une oeuvre favorite dans cette exposition?

Publié dans 2014-2015, A la loupe !, Accueil, Artistes, Nos rencontres, Professionnels du centre | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

La rétrospective sur Sonia Delaunay a-t’elle un lien avec cette exposition Robert Delaunay?

Publié dans 2014-2015, Accueil, Artistes, Nos rencontres, Professionnels du centre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Les différentes étapes de l’exposition Robert Delaunay /le montage et la médiation

Publié dans 2014-2015, Accueil, Artistes, Nos rencontres, Professionnels du centre | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les différentes étapes de l’exposition Robert Delaunay /Le catalogue

Publié dans 2014-2015, Accueil, Artistes, Nos rencontres, Professionnels du centre | Marqué avec | Laisser un commentaire

Les différentes étapes de l’exposition Robert Delaunay / Scénographie

Publié dans 2014-2015, Accueil, Artistes, Nos rencontres, Professionnels du centre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire